Gabon: Conseil d’Orientation de l’Agence Nationale des Grands Travaux : plus et mieux !

La cinquième séance du Conseil d’orientation de l’ANGT s’est tenue ce jour sous la présidence du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba en présence du Premier ministre Raymond Ndong Sima et de plusieurs ministres, de membres du Cabinet présidentiel  et des directeurs généraux des départements budgétaires et financiers. 

Le Président Ali Bongo Ondimba a exprimé sa satisfaction pour le travail abattu en deux ans depuis la création de cet outil indispensable à la mise en œuvre du « Gabon Emergent » et félicité le directeur général Henri Ohayon et toute son équipe.

La réunion de bilan et d’orientation a été également l’occasion de mesurer l’impact et la méthodologie structurante bâtie par l’ANGT, maître d’ouvrage délégué pour les grands travaux par leurs montants et leur complicité pour tous les ministères concernés.

Le Conseil a permis à travers le rapport détaillé qui lui a été présenté d’apprécier l’importance de cet outil pour pouvoir mener à bien les chantiers au meilleur coût et selon les règles de l’art avec une prise en compte dès le départ de toutes les dimensions transversales

A ce titre l’ANGT a aidé à la réalisation d’une série d’études nécessaires à l’établissement des cahiers des charges, contribuant par une telle démarche et de tels investissements à la baisse des coûts.

L’expérience accumulée en deux ans a démontré la nécessite d’une plus grande mobilité administrative avec possibilité d’un va-et-vient entre l’ANGT et les administrations pour davantage de fluidité, de cohérence, d’efficacité et de résultats avec un ensemble de projets majeurs dans des secteurs clés de développement :

  • logement et habitat
  • santé
  • éducation : 11750 places de plus, nouvelles constructions, rénovation
  • routes
  • eau et assainissement

Après l’énorme défi  tenu de l’organisation de la CAN, avec ses effets induits sur plusieurs secteurs, 2012 aura été une année tremplin avec un accent sur la démarche qualité et la sécurité. L’instauration d’une boite à outils se généralise et les procédures (contractualisation, bons de commande,  suivi, contrôle et réception des travaux) s’adaptent et s’enrichissent du constat et du diagnostic à partir des réalités du terrain.

Les bureaux de contrôle et laboratoires agréés jouent leur rôle plus et mieux avec une présence permanente sur les sites des projets.

Au niveau de l’impact des petits projets, conformément à la vision du Chef de l’Etat de promotion de l’entreprenariat,  les PME locales sont favorisées. Aujourd’hui 149 d’entre elles sont utilisées par l’ANGT, grandissent, poussent et s’améliorent fortement avec plus de 6000 ouvriers en œuvre sur les chantiers.

Le Conseil a noté la nécessité d’accélérer le processus de paiement  tout en respectant les procédures en vigueur avec le support déjà réel et la synergie de la Direction générale du Budget, de la Direction générale des Marchés publics et de la Trésorerie Payeur General.

Le Conseil a fait le point sur les divers projets sectoriels et sur les projets transversaux comme le « Champ triomphal » (Port Mole), tous prioritaires car de grande utilité publique.

Au moment où Mr Jim Dutton prend le relais d’Henri Ohayon, les perspectives sont rassurantes et encourageantes car l’ANGT devrait atteindre sa vitesse de croisière en 2013 notamment en matière de logements, des routes et de nouvelles sources de croissance.

La finalité restera, comme le Président Ali Bongo Ondimba l’a rappelé fort opportunément, l’efficacité au-delà des intérêts particuliers, avec davantage de coopération et de partenariat, de croissance et de création d’emplois.

Le Premier ministre Raymond Ndong Sima a exprimé son engagement et sa grande disponibilité à travailler avec l’ANGT et ses dirigeants en plus grande synergie pour un travail dans l’intérêt collectif. Cela passera par des réunions formelles et régulières pour capitaliser sur les résultats et les amplifier. 

La politique du Gabon Emergent

Depuis l’élection du Président Ali Bongo Ondimba en août 2009, le Gabon est entré dans une ère de changement grâce à une ambitieuse politique de réformes. Longtemps dépendant de ses exportations de matières premières, le Gabon est aujourd’hui déterminé à diversifier son économie. La réforme de la gestion de l’environnement au Gabon permettra l’extraction et la transformation des matières premières de manière rationnelle, durable et respectueuses de l’environnement.

Ainsi le Gabon aspire à devenir un pays émergent à l’horizon 2025 grâce à une stratégie de développement durable baptisée Gabon Emergent. Cette stratégie repose sur trois piliers :

–           le Gabon Vert pour valoriser durablement le  formidable écosystème gabonais – 22 millions d’hectares de forêt, 1 million d’hectares de terres agricoles exploitables, 13 parcs nationaux, 800 kilomètres de littoral maritime – à travers l’industrie du bois, l’agriculture et l’écotourisme ;

–           le Gabon Industriel pour promouvoir la valorisation locale des matières premières, l’exportation de produits à forte valeur ajoutée et la diversification de l’économie nationale ;

–              le Gabon des Services pour valoriser les ressources humaines gabonaises avec l’objectif de devenir une référence régionale dans les services financiers, les nouvelles technologies de l’information, les métiers de l’économie verte, de l’enseignement supérieur et de la santé.

Concrétisation de la politique de réformes et d’ouverture du pays, le Gabon a attiré plus de quatre milliards de dollars d’investissements directs étrangers depuis 2010 dans le cadre de la signature de contrats avec des entreprises américaines, asiatiques et européennes.

A PROPOS DE L’ANGT

Instituée par l’Ordonnance 004/PR/2010 du 15 Février 2010, l’Agence sera au cœur de la programmation, de l’identification et de la maitrise d’ouvrage des grands projets et travaux publics classés prioritaires par le Chef de l’Etat.

L’objectif est d’amorcer une nouvelle phase qui s’amorce à divers niveaux pour accélérer le processus d’aménagement global du territoire, de conception, suivi, exécution, contrôle de travaux et projets prioritaires.

Le Gabon s’est attaché récemment le partenariat et l’expertise de Bechtel avec la signature  d’un important accord d’assistance le 2 septembre 2010. Bechtel est en effet la première entreprise américaine de travaux publics. Fondée il y a 112 ans, elle emploie plus de 40 000 personnes dans près de cinquante pays et s’est distinguée dans la construction de plusieurs autres grandes réalisations comme le tunnel sous la Manche, la ville de Jubail  ou le Kingdom Center en Arabie saoudite, l’aéroport international de Hong Kong ou encore la reconstruction de l’infrastructure civile de l’Irak financée par l’agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

Source : COCOM

De notre correspondant au Gabon, Fabrice MIKOMBA

 

close
close