Accueil Actualités Congo le poumon de l’Afrique #COP27

Congo le poumon de l’Afrique #COP27

Vue aérienne du Gabon
Vue aérienne du Gabon

Plongez au cœur du bassin du Congo avec la Banque Mondiale

Les éléments clés :

  • S’étendant sur six pays, le bassin du Congo est le plus grand puits de carbone au monde.
  • Avec la COP-27 de l’Afrique, des voix centrafricaines appellent à l’adaptation.

  • Écoutez les voix des champions locaux du climat dans un voyage immersif en RV dans le Bassin du Congo.
  • En collaboration avec les gouvernements, des initiatives régionales comme le Fonds bleu pour le bassin du Congo et des partenaires tels que l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale, le Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF), le Programme d’investissement forestier, le Fonds pour l’environnement mondial, PROGREEN et REDD+, la Banque mondiale s’engage à soutenir un développement intelligent des forêts dans le Bassin du Congo, en plaçant les populations à son centre.

Connu comme le « poumon de l’Afrique », le bassin du Congo est le plus grand puits de carbone au monde, absorbant plus de carbone que l’Amazonie

S’étendant sur six pays, sa forêt tropicale assure la sécurité alimentaire et constitue une planche de salut essentielle pour les populations autochtones et locales, ainsi qu’un habitat crucial pour les espèces menacées.

La préservation des forêts du bassin du Congo est vitale non seulement pour l’avenir de l’Afrique, mais aussi pour celui du monde entier. Les efforts mondiaux visant à lutter contre les effets du changement climatique et la perte de biodiversité dépendront de la préservation de cet écosystème riche et luxuriant. Le Gabon absorbe chaque année des émissions de carbone équivalentes à un tiers du total annuel de la France. La République du Congo absorbe à elle seule 1,5 % de l’ensemble des émissions annuelles de carbone dans le monde.

Cependant, la région est de plus en plus menacée par la déforestation, la dégradation de l’environnement, l’augmentation de la population et l’impact du changement climatique. Environ 575 000 Congolais vivent dans des zones forestières et dépendent de cet écosystème fragile pour leur subsistance, ce qui met à rude épreuve la protection de la biodiversité. Au Cameroun, la sécurité alimentaire, la dégradation des sols et les sécheresses exacerbent les conflits liés à la raréfaction des ressources naturelles.

Des actions climatiques sont nécessaires pour aider les pays du bassin du Congo à poursuivre un développement vert, résilient et inclusif qui leur permette de préserver leurs ressources naturelles tout en maintenant les moyens de subsistance et en stimulant la diversification économique. 

Bienvenue dans le bassin du Congo
Comment explorer les étapes : 
https://wbgxr.worldbank.org/congobasin/fr/index.html


The World Bank

Rencontrez des militants du climat, des agriculteurs, des pêcheurs et des partenaires pour entendre leurs histoires d’adaptation et de résilience dans un voyage immersif dans le Bassin du Congo. Découvrez les nombreuses façons dont la Banque mondiale et ses partenaires mettent en œuvre des approches innovantes pour relever ces défis, qu’il s’agisse d’adopter des pratiques agricoles intelligentes face au climat au Cameroun, d’améliorer les activités de gestion forestière en République du Congo ou de protéger la biodiversité dans les zones humides du Gabon. Ce sont les champions locaux qui œuvrent pour que ce cœur battant du monde continue de prospérer pour les générations à venir.

Vous êtes abonné(e)!

Exit mobile version