Centrafrique: les SMS interdits

sms-interdits-centrafriqueLes autorités centrafricaines ont décidé lundi de suspendre l’utilisation des SMS en vue de “contribuer à la restauration de la sécurité sur toute l’étendue du territoire”.

Le ministère des postes et télécommunications a indiqué dans une lettre adressée aux directeurs généraux des téléphonies mobiles que “l’utilisation de tout SMS pour tous les abonnés de la téléphonie mobile est désormais suspendue à compter du lundi 2 juin 2014 jusqu’à nouvel ordre”.

Cette décision intervient après une recrudescence de violences à Bangui la semaine dernière où 17 personnes ont été tuées dans l’attaque de l’église Notre-Dame de Fatima. En début de semaine, un appel à la grève générale a été relayé par SMS.

Dimanche, le Premier Ministre André Nzapayéké a encouragé la population centrafricaine à “reprendre le travail” après plusieurs jours de manifestations à Bangui.

Quand on essaye d’envoyer un texto via la Centrafrique, on obtient le message suivant : “votre message n’a pas été envoyé”.

Bien qu’il n’y ait eu aucune réaction officielle, notre correspondant en Centrafrique indique que les utilisateurs sont mécontents de cette décision qui les prive d’une liberté fondamentale.

Les opérateurs, de leur côté, n’ont pas réagi à cette nouvelle.

Thierry Barbaut pour Info Afrique