CAN 2013: Algérie Togo, il ne fallait pas perdre… Et c’est gagné pour le Togo !

Quelle surprise. Le Togo a battu l’Algérie lors de la deuxième rencontre du groupe D, samedi 26 janvier. Les Eperviers ont su profiter de la naïveté des Fennecs lors de la deuxième journée de ce groupe. Les Togolais n’ont pas boudé leur plaisir à l’issue de la rencontre. Les Eperviers n’ont jamais passé le premier tour, et il leur reste encore une marche à gravir face à la Tunisie pour pouvoir jouer un quart de finale historique.

Didier Six, le sélectionneur : « Ce groupe vit bien et nous sommes heureux. Même si ce n’est pas un job facile, pour un coach, c’est fabuleux d’être encore dans la course à la qualification pour les quarts de finale. C’est certainement le match le plus difficile que j’ai eu depuis 15 mois. Même s’il y a des choses beaucoup plus graves dans la vie que le football, ce soir, je suis très satisfait.  ».

Emmanuel Adebayor, l’attaquant des Eperviers : « Je suis très heureux d’autant plus que l’on était dos au mur. On savait que pour être qualifiés, il fallait à tout pris gagner ce match contre l’Algérie. Après la défaite contre la Côte d’Ivoire, on a tous discuté et on s’est remis en cause. Aujourd’hui, on a concrétisé en attaquant bien le match et en jouant du mieux possible. On a surtout concrétisé nos deux occasions et je félicite tous les joueurs. Je suis heureux d’avoir marqué mon premier but en phase finale d’une Coupe d’Afrique des nations. J’espère qu’il y en aura d’autres. Je suis conscient que le football togolais est toujours malade mais vous savez très bien que nous avons vécu des drames ces dernières années. Nous avons perdu un entraîneur, un attaché de presse et notre troisième gardien ne pourra certainement plus jamais jouer au football (suite à l’attentat de Cabinda en 2010, Ndlr). Il fallait qu’un joueur tape du poing sur la table et ça a été moi. Je suis le capitaine et le leader de l’équipe et aujourd’hui je pense que tout est rentré plus ou moins en ordre. J’espère que nous allons continuer comme cela. Je crois aussi que les Togolais ont compris que l’on essayait de mettre tout en place pour que l’équipe gagne. Si le gouvernement et la population nous soutiennent, on peut essayer de faire quelque chose d’extraordinaire pour notre pays. Nous ne sommes pas loin d’une qualification historique. »

Alaixys Romao, le milieu défensif des Eperviers : « On va bien récupérer et ne pas se prendre la tête. L’Algérie a bien joué mais on a su les contenir. On veut passer ce premier tour et faire un gros match contre la Tunisie. On a toujours dans la tête l’épisode de Cabinda et on voudrait tellement leur rendre hommage (aux victimes, Ndlr). »

 

Nous disions la veille:

Au moment de s’affronter sur la pelouse du Royal Bafokeng Stadium de Rustenburg, Fennecs et Eperviers sont dos au mur et ne peuvent se permettre de perdre. Les deux sélections, battues lors de leur premier match dans le groupe D de la CAN 2013, diront adieux à la compétition en cas de revers. D’où l’intérêt que revêt ce match pour la suite de l’aventure continentale.

ALGERIE_CAN2013La pression est donc autant dans le camp algérien que dans celui des togolais. Et ce n’est pas la dernière conférence de presse de Vahid Halilhodzic qui va la faire redescendre.

Encore marqué par le match perdu dans le temps additionnel face à la Tunisie, mais surtout embêté par l’état de forme de Sofiane Feghouli, diminué par un coup à l’aine, le sélectionneur des Verts a eu maille à partir avec certains journalistes de la presse algérienne. Pris à parti par l’un d’eux, qui lui a reproché son manque de considération envers ses confrères algériens, relégués au second plan après le presse internationale, l’ancien entraîneur ne s’en est pas laissé compter.

Une préparation du match dont se serait passé volontiers Halilhodzic, même si dans le camp d’en face, son homologue Didier Six n’est pas en reste. Attendu vendredi au Royal Bafokeng Stadium de Rustenburg pour y tenir la traditionnelle conférence de presse de veille de match, le sélectionneur du Togo ne s’est pas présenté devant la presse.

Six a laissé son adjoint, Tchanilé Tchakala, prendre sa place pour répondre aux questions des journalistes. Une absence qui n’a pas été justifiée, même si Tchakala à tenu à indiquer que c’est Six qui lui a demandé de le représenter, sans plus de détails. Une absence qui fait se poser beaucoup de questions et l’attitude du sélectionneur sur son banc de touche ne manquera pas d’être décryptée. Pas vraiment la meilleure des préparations pour une rencontre aussi capitale que celle qui va se dérouler.

Groupe D

Pos. Logo &Equipe J G N P Diff Pts
1 Côte d'IvoireCôte d’Ivoire 1 1 0 0 1 3
2 TunisieTunisie 1 1 0 0 1 3
3 TogoTogo 1 0 0 1 -1 0
4 AlgérieAlgérie 1 0 0 1 -1 0