Cameroun, Ghana, Côte d’Ivoire et Gabon à l’honneur au salon du chocolat de Paris

L’édition 2012 du Salon du Chocolat Paris a ouvert ses portes aux initiés sur un défilé de mode qui a fait la réputation du Salon au fil de ses 18 années d’existence, et c’est aujourd’hui que le grand public pourra, à son tour, découvrir les différents produits et saveurs. Cette année, comme l’année dernière, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Cameroun et le Gabon sont présents tant sur le salon grand public que sur le salon professionnel.

Objectif ? Faire découvrir « le chocolat sous toutes ses formes et dans tous ses états » à travers des animations mais aussi des stands dans le cadre d’un salon qui a un double visage, grand public et professionnel.

La première manifestation hors France a eu lieu il y a 11 ans au Japon et s’y tient chaque année depuis lors. Aujourd’hui, on dénombre 22 manifestations au plan mondial dont New York, Bahia, Bologne, Le Caire, Séoul, Shanghai, Zurich.

L’année dernière, le Salon à Paris a enregistré 130 000 visiteurs sur 5 jours, 150 animations et 400 exposants.

Rappelons qu’au niveau mondial, le secteur du chocolat a représenté un chiffre d’affaires de € 2,721 milliards, selon le Syndicat français du chocolat, un secteur qui visiblement ne connaît pas la crise en accusant une hausse de 8,8% par rapport à 2010.

Peut-on déguster des douceurs gratuitement? Comme dans tous les salons, les exposants viennent vendre leur marchandise. Mais en bons commerçants, il savent qu’avant d’acheter on préfère goûter. Et pour ceux qui n’oseraient pas jouer les piques-assiettes, il y a les “conférences-dégustations”. Au menu, “Accords Chocolat et Champagne” et “Alliance vin et chocolat” notamment. Il est donc possible de grignoter quelques carrées à l’oeil.

A part saliver devant les stands, que peut-on faire? Le salon propose aussi quelques activités. Le “Cacao Show” réchauffera l’ambiance avec des danses et chants traditionnels des pays producteurs de cacao, en particulier la Côte d’Ivoire. Un peu plus loin, 40 chefs exécuteront sous vos yeux ébahis des recettes fortes en chocolat. Et en plus des conférences-dégustations, il y aura aussi des ateliers pour enfants.

Y’aura-t-il des stars du chocolat? Le Salon compte 200 exposants chocolatiers et pâtissiers, de quoi se lécher les babines. Et il y aura bien quelques vedettes comme les marques De Neuville, Jean-Paul Hévin et Bernachon.

Et le défilé complètement kitsch? Rassurez-vous le fameux défilé des mannequins en robes de chocolat aura bien lieu. L’occasion de vérifier de visu la durée de vie de ces créations sous la chaleur des projecteurs.

L’événement sera organisé autour de 6 régions : Asie, Mexique, Brésil, Afrique, Inde et… Espace. Un dernier thème qui laisse présager des robes aux formes peu orthodoxes…

 

C’est vrai que le Petit Ourson Guimauve® fête ses 50 ans? C’est bien vrai. L’ourson de la marque Cemoi se fait vieux et son cinquantenaire sera fête au Salon du Chocolat, avec notamment une expo d’oursons géants. Un film d’1minute 30 a même été réalisé en son honneur. Philippe Urraca, Meilleur Ouvrier de France, préparera le gâteau d’anniversaire le 2 novembre à 17h. Rien que ça…

Et le travail des enfants dans les pays exportateurs de cacao, on en fait quoi? Justement, le stand de l’association Max Havelaar France propose à tous les gens intéressés de découvrir les enjeux économiques qui se cachent derrière le cacao : travail des enfants sur les plantations, les producteurs vivant sous le seuil de pauvreté etc.

Le Salon du Chocolat – Du 31 octobre au 4 novembre, 10h-19h 1, place de la Porte de Versailles, 15e. M° Portes de Versailles Adultes : 13 euros, enfants (de 3 à 12 ans) : 6,50 euros, gratuit pour les moins de 3 ans

Thierry Barbaut