Boko Haram: Nouvelle attaque d’étrangers avec enlèvements visant des Chinois au Cameroun, 1 mort et 10 disparus

Un Chinois a été tué et dix autres sont portés disparus après une attaque perpétrée dans la nuit du 16 au 17 mai, dans leur camp situé au nord du Cameroun.

Boko Haram n’a sans doute pas apprécié le fait que la Chine ait proposé son soutien au gouvernement nigérian pour retrouver les lycéennes enlevées.

boko-haram-chinois-enleves-camerounC’est ce que laisse penser cette attaque perpétrée dans la nuit de vendredi à samedi, au nord du Cameroun où un Chinois a été tué et dix autres probablement été kidnappés par les islamistes nigérians de Boko Haram.

Au moment se tient un sommet sur la sécurité au Nigeria, visant à impulser la lutte contre Boko Haram, les islamistes font encore parler d’eux en tuant un Chinois, alors que dix autres sont portés disparus. La nébuleuse poursuit ainsi sa voie, sans inquiétude. En outre, elle étend ses tentacules, car, elle s’attaque désormais aux fils de la Chine.

A Paris, le débat prendra une autre tournure, alors qu’il devait se cristalliser sur les agissements de Boko Haram au Nigeria, avec notamment l’enlèvement de plus de 200 lycéennes, le 14 avril dernier. La Chine sera forcément au coeur de ce sommet de Paris.

 

François Hollande: Boko Haram à des liens avec Al Quaida

François Hollande a affirmé aujourd’hui lors d’un mini-sommet africain sur la sécurité régionale que le groupe islamiste Boko Haram était devenu “une menace pour l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest et maintenant pour l’Afrique centrale avec des liens établis avec Aqmi et d’autres organisations terroristes”.

hollande-sommet-afrique“Nous connaissons la menace”, a dit Hollande en mentionnant que l’Europe était une cible.

Le président français réunissait les chefs d’Etat du Nigeria, du Niger, du Cameroun, du Tchad et du Bénin un mois après l’enlèvement de plus de 200 lycéennes par Boko Haram au Nigéria. Les Etats-Unis, la Grande Bretagne et l’Union européenne ont aussi été conviés à ce sommet.

François Hollande a également appelé à mettre en oeuvre un “plan global” visant “à échanger les informations, à coordonner les actions, à controler les frontières”.

Boko Haram “doit être vaincu par les pays de la région avec notre soutien”, avait déclaré avant l’ouverture du sommet le chef de la diplomatie britannique William Hague.