Biogaran lance ses activités en Côte d’Ivoire

Le laboratoire pharmaceutique français Biogaran, filiale du groupe Servier, spécialisée dans les médicaments génériques, annonce le démarrage de ses activités en Côte d’Ivoire. À terme, Biogaran souhaite se déployer depuis la Côte d’Ivoire vers les autres pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale francophone

Le laboratoire pharmaceutique français Biogaran, filiale du groupe Servier, spécialisée dans les médicaments génériques, annonce le démarrage de ses activités en Côte d’Ivoire. Biogaran commercialise en effet depuis début janvier, 14 médicaments issus de sa gamme de plus de 800 spécialités. La cérémonie de lancement s’est tenue en présence de la Première Conseillère de l’Ambassadeur de France  en Côte d’Ivoire, Madame Annick Diener et de Monsieur le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique de Côte d’Ivoire, Docteur Aka Aouélé Eugène.

La gamme proposée par Biogaran couvre un large éventail de pathologies de plus en plus présentes sur le continent africain telles que le diabète, l’hypertension et les infections bactériennes. 11 des 14 médicaments proposés par Biogaran sont déclarés essentiels et répondent à des enjeux de santé publique, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

En Côte d’Ivoire, Biogaran propose aux patients des médicaments importés de France, aux standards européens et à des prix accessibles. Tous les médicaments Biogaran sont bio-équivalents aux médicaments d’origine, garantissant ainsi la même efficacité. Biogaran s’engage, par ailleurs, à recueillir tous les cas de pharmacovigilance détectés chez les patients en Côte d’Ivoire.

« Biogaran souhaite œuvrer en faveur de l’accès aux soins de qualité en Afrique de l’Ouest et Centrale. Nous voulons y proposer des produits aux standards européens, à un prix accessible. Grâce à un climat des affaires favorable et aux facilités logistiques qu’elle offre, la Côte d’Ivoire nous semble être la base idéale pour le développement de nos activités dans la région. Nous souhaitons faire de la Côte d’Ivoire la tête de pont de notre déploiement en Afrique de l’Ouest et Centrale francophone », déclare Emmanuel Le Dœuff, Directeur Général et Directeur des Affaires internationales de Biogaran.

La santé des populations est une des priorités auxquelles il est nécessaire de s’attaquer pour accompagner et accélérer le développement du continent africain. Au-delà des besoins importants de médicaments efficaces, de bonne qualité et accessibles, le taux de pénétration des produits contrefaits est aujourd’hui très élevé. En effet, l’OMS estime à 100 000 le nombre de décès chaque année en Afrique liés à la consommation de faux médicaments. Par ailleurs, en Côte d’Ivoire, en 2005, 5,7 % de la population souffrait de diabète et 21,7 % d’hypertension artérielle selon la même étude. La prévalence des maladies cardiovasculaires est en forte augmentation dans les pays africains où la prise en charge des patients s’avère parfois insuffisante.

L’engagement de Biogaran se traduit également par la mise à disposition, en Côte d’Ivoire dans un premier temps, d’échantillons médicaux gratuits dans le cadre de campagnes de dépistage et de sensibilisation à la prise en charge de pathologies cardiovasculaires, organisées par le programme Santé en Entreprise du CIAN (Conseil Français des Investisseurs en Afrique).

Biogaran est déjà présent en Afrique, au Nigeria, depuis 2017, à travers Swipha, une société de production et de distribution de médicaments.

Avec l’Agence 35° Nord