Angola: Laurent Fabius tente de développer la coopération politique et économique

Laurent Fabius s’est rendu, jeudi 31 octobre, en Angola deuxième producteur de pétrole d’Afrique après le Nigeria.

La dernière visite d’un haut dirigeant français à Luanda remonte à 2008 avec la venue du président français de l’époque Nicolas Sarkozy.

Cette visite marque la volonté de la France d’approfondir, dans tous les domaines, son partenariat avec l’Angola (PIB 2012 : 112,4 milliards $ ; Population : 20,82 millions). M. Fabius s’est entretenu avec les plus hautes autorités angolaises que sont le Président de la République, José Eduardo dos Santos (71 ans), ainsi que son homologue Georges Rebelo Chikoti.

laurent-fabiusOutre le renforcement des capacités africaines de maintien de la paix et la gestion des crises en Afrique, les entretiens du Ministre ont porté sur des enjeux prioritaires tels que la lutte contre la piraterie maritime ou le développement durable.

Le déplacement de Laurent Fabius a pour objectif également de progresser dans le renforcement des relations économiques entre la France et l’Angola.

Le ministre a été accompagné d’une délégation de grands groupes français (Air France, Alstom, Bolloré, Total, Vernet, BNP Paribas, etc).

Au-delà du secteur pétrolier et parapétrolier, la politique de diversification de l’économie menée par les autorités angolaises ouvre des perspectives pour les entreprises françaises, notamment dans le secteur du développement durable, où elles disposent de savoir-faire reconnus : agro-alimentaire, énergies renouvelables, ville durable, services à l’industrie.

Les échanges commerciaux entre la France et l’Angola ont représenté 680 millions € en 2012.

Avec AgenceEcofin