Agriculture au Bénin: 30 000 ménages seront aidés graçe à un prêt de 13 millions de dollars

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a accordé au Bénin un prêt de 13,5 millions $ couplé à un don de 13,5 millions $ pour développer une offre de services financiers adaptées pour les petites et moyennes exploitations agricoles et para-agricoles.

Plus de 30 000 ménages ruraux bénéficieront directement de ce nouveau projet complémentaire au Projet d’appui à la croissance économique rural (PACER) et au moins 150 000 clients utiliseront les services financiers dans 59 communes du Benin.

agriculture-beninL’agriculture béninoise, essentiellement vivrière en dehors du coton, représente 37% du PIB et 54% de la population active. Malgré son importance, le secteur agricole ne reçoit en moyenne que 7% du budget public et moins de 2% des crédits bancaires déclarés.

Les services financiers actuellement proposés par les banques sont actuellement inadaptés aux besoins du monde agricole en raison de leurs coûts élevés, de leurs échéances de remboursement souvent très brèves, de la complexité des dossiers techniques et financiers, de l’éloignement géographique des exploitants, des garanties exigées pour y accéder et de la méconnaissance du secteur.

Plus spécifiquement ce projet appuiera au niveau macro les acteurs du cadre institutionnel chargés de la promotion et de la supervision du secteur de la finance rurale afin qu’ils puissent intervenir dans un environnement sécurisé et assaini.

Au niveau méso, le projet favorisera l’articulation entre les banques, les autres institutions financières et les institutions de microfinance et de façon générale, permettra l’intégration de la microfinance dans le marché financier local.

Au niveau micro, le projet travaillera pour viabiliser le réseau des Associations des services financiers (ASF), institutions financières de proximités crées par le FIDA afin d’améliorer leur offre et durabilité.

Enfin, le projet prévoit aussi l’éduction financière des membres pour une meilleure inclusion financière et, pour leur protection.