Africa Code Week au Burundi !

L’Africa Code Week avec Bihub au Burundi Ă  Bujumbura

Internet rend le monde aussi petit qu’un village dit-on ; c’est par ce village que l’initiative AFRICA CODE WEEK est parvenue à 2 jeunes Burundais, Natacha et Daly.

Une initiative par laquelle des centaines de milliers d’enfants apprenaient l’informatique dans 30 pays d’Afrique mais pas au Burundi. Après quelques contacts fructueux au Rwanda, au Kenya et en Afrique du Sud, pour apprendre d’eux, il a vite été possible d’ajouter le Burundi parmi les pays qui participeraient à l’édition 2017 de l’AFRICA CODE WEEK.

Natacha et Daly venaient justement de créer BiHub (Burundi Innovation Hub), dont le but était de regrouper des talents de la jeunesse Burundaise dans un cadre propice à l’innovation et à l’entrepreneuriat dans le but de développer des ressources humaines Burundaises et des entreprises rentables en mesure d’avoir un impact significatif dans le développement du pays.

Les grandes dates de l’Africa Code Week Ă  Bujumbura :

  • du 1er au 30 septembre : formation des formateurs
  • du 11 au 30 septembre : coordination avec les Ă©coles partenaires
  • du 1er au 13 octobre : inscription, organisation et planification des Ă©vènements
  • du 18 au 31 octobre : ateliers de programmation avec les enfants

Pour la promotion des nouvelles technologies, AFRICA CODE WEEK allait être le parfait premier projet de Bihub avec des objectifs ambitieux dès le départ :

  • La formation de cent (100) formateurs
  • Initiation Ă  la programmation de dix mille (10.000) enfants de 7 Ă  17ans
  • Cinq cents (500) sĂ©ances d’initiations Ă  la programmation
  • Le trois (3) plus grandes villes ciblĂ©es dès la première Ă©dition (Bujumbura, Gitega, Ngozi)

Bihub dispose de très peu de moyens pour réaliser ses objectifs, Natacha et Daly partent à la chasse de partenaires ; le Secrétariat Exécutif des TICs, rattaché au ministère des Technologies répond très vite et offre un bureau ; l’Institut Français du Burundi fournit la salle qui abritera la formation des formateurs et accepte d’accueillir des sessions de formations des enfants pour tout le mois d’octobre.

Les enfants sont surpris de constater que logiciel peut être configuré dans plusieurs langues dont le swahili et le kinyarwanda expliquent les organisateurs

2 Entreprises répondent également présent : SMART une entreprise Telecom signe un chèque, offre des clés USB pour la formation et promet de mobiliser des ingénieurs pour les formations. MEDIABOX, une société spécialisée dans les Systèmes d’Information d’Aide à la Décision promet met également l’expertise de ses ingénieurs à contribution ainsi qu’une salle de formation.

Africa Code Week Ă  Bujumbura au Burundi
Africa Code Week Ă  Bujumbura au Burundi

Un appel aux volontaires est fait sur les médias sociaux pour trouver une centaine de formateurs.. au total 174 volontaires auront répondu ; le nombre de séance a été doublé pour former tout le monde. Les contacts sont également établis avec des établissements scolaires, 24 écoles s’engagent à Bujumbura et à Gitega. Faute d’avoir trouvé un partenaire sur place, la ville de Ngozi est abandonnée.

A Bujumbura et Ă  Gitega, les futurs formateurs dĂ©couvrent SCRATCH, le logiciel avec lequel ils feront la programmation avec les enfants, ils sont surpris de constater que logiciel peut ĂŞtre configurĂ© dans plusieurs langues dont le swahili et le kinyarwanda… mais pas encore le kirundi. Il n’en fallait pas plus pour stimuler leur ardeur, leur orgueil lĂ©gèrement pincé ; ils sont dĂ©cidĂ©s Ă  produire la traduction en kirundi au plus vite. Toutes les sĂ©ances de formation se passent dans la bonne humeur, SCRATCH permet de facilement crĂ©er des animations, des jeux… ils s’en donnent Ă  cĹ“ur joie.

« Ils en veulent toujours plus », « ils refusent de rentrer » nous rapportent les formateurs au sujet des enfants qui découvrent le code.

Les activités de l’AFRICA CODE WEEK sont prévues du 18 au 25 octobre. Pour se préparer au mieux, des formations pilotes sont prévu à Bujumbura à l’Institut Français dès le 5 octobre et à Gitega par quelques volontaires sur leurs propres ordinateurs. A Gitega comme à Bujumbura, la première séance avec les enfants est plutôt timide mais très vite les enfants s’approprient l’outil et laissent leur imagination s’exprimer. « Ils en veulent toujours plus », « ils refusent de rentrer » nous rapportent les formateurs.. « ils », ce sont les enfants qu’ils forment. Sur les photos que nous recevons, des enfants sont parfois agglutinés sur un même ordinateur, leurs yeux brillants de curiosité.. pour nous, une victoire est déjà remportée, ces enfants aiment ce qu’ils font !

A la veille du lancement officiel de l’AFRICA CODE WEEK, 327 jeunes filles et garçons ont déjà été formés, à Gitega et à Bujumbura, en ville et sur les collines, dans des salles informatiques et sur de simples tabourets.

Désormais, nous allons déployer l’ensemble de nos volontaires auprès des écoles partenaires. Pendant une heure, ils devront expliquer le fonctionnement du logiciel aux enfants, le laisser expérimenter, le guider et le laisser exprimer son imagination. Nous nous permettons d’espérer que bientôt la programmation informatique fasse partie intégrante de la formation des enfants, même des plus jeunes.

Africa Code Week
Africa Code Week

 

 

1.    L’Africa Code Week

Les jeunes gĂ©nĂ©rations d’aujourd’hui sont Ă  juste titre considĂ©rĂ©es comme les natifs de la technologie: ils sont nĂ©s dans un monde qui fonctionnait dĂ©jĂ  avec internet, les ordinateurs, la tĂ©lĂ©phonie mobile et maintenant la tĂ©lĂ©phonie intelligente. Le monde de demain sera encore d’avantage celui de la technologie et la programmation une langue Ă  part entière, une compĂ©tence incontournable comme l’est aujourd’hui savoir utiliser un ordinateur.

C’est ainsi qu’est nĂ© l’initiative AFRICA CODE WEEK sous l’impulsion d’acteurs internationaux des sciences et de la technologie comme la sociĂ©tĂ© SAP, l’UNESCO, le “Cape Town Science Center“, le “Galway Education Centre“.

2.    Africa Code Week au Burundi

Le Burundi a Ă©tĂ© inscrit dans la liste des pays participant Ă  l’initiative Africa Code Week le 27 aoĂ»t 2017 grâce Ă  l’initiative “Burundi Hub” dĂ©sireuse de promouvoir l’innovation et la technologie au Burundi.

3.    La mission

Burundi Hub vise à initier des jeunes Burundais à la programmation et ainsi contribuer à les mieux outiller pour leur rôle comme les futurs acteurs clés du développement du Burundi.

4.    Objectifs pour l’Ă©dition 2017

Burundi Hub se fixe les objectifs suivants :

  • Formation de cent (100) formateurs
  • Initiation Ă  la programmation de dix mille (10.000) enfants de 7 Ă  17ans
  • Cinq cents (500) sĂ©ances d’initiations Ă  la programmation
  • Trois (3) provinces participantes dès la première Ă©dition (Bujumbura, Gitega, Ngozi)

5.    Le calendrier

  • du 1er au 30 septembre : formation des formateurs
  • du 11 au 30 septembre : coordination avec les Ă©coles partenaires
  • du 1er au 13 octobre : inscription, organisation et planification des Ă©vènements
  • du 18 au 31 octobre : ateliers de programmation avec les enfants

6.    Vision à long terme

La vision de Burundi Hub ne s’arrĂŞte pas Ă  la rĂ©ussite de l’Ă©vènement. L’Africa Code Week est un excellent point de dĂ©part mais nous croyons qu’un impact durable dans le contexte particulier de notre pays ne pourra se faire que sur une certaine durĂ©e, avec une organisation et des partenariats solides.

Il est vital, pour des rĂ©sultats pĂ©rennes, d’inscrire l’impact de l’Africa Code Week dans une logique d’Ă©ducation et de formation continue. De mĂŞme l’accès aux ressources nĂ©cessaires ne pourrait ĂŞtre envisagĂ© sans l’implication des acteurs des technologies de l’information au Burundi.