La Banque africaine de développement et le Groupe Attijariwafa bank s’associent pour soutenir les femmes entrepreneures en Afrique

La Banque africaine de développement, le Groupe Attijariwafa bank et plusieurs associations patronales féminines ont signé, le 14 mars 2019, une convention de partenariat portant sur l’accompagnement des femmes entrepreneures africaines, à l’occasion de la 6e édition du Forum international Afrique Développement à Casablanca, au Maroc.

Convaincus que les femmes jouent un rôle essentiel dans l’avenir de l’Afrique, la Banque africaine de développement et le Groupe Attijariwafa bank renforcent, avec cette convention, leur volonté partagée de contribuer à promouvoir l’entrepreneuriat féminin sur le continent.

Intitulé « Stand Up For African Women Entrepreneurs » (SUFAWE), ce partenariat a été paraphé par Mohamed El Kettani, président-directeur général du Groupe Attijariwafa bank, Leïla Farah Mokaddem, responsable pays de la Banque africaine de développement au Maroc, Touré Diabaté Massogbè, vice-présidente de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Mariama Fall, présidente du groupement d’intérêt économique « Les femmes de la Fayda » au Sénégal, Yomna El Sheridy, présidente de BWE21 en Égypte, et par Aïcha Laasri Amrani, présidente de l’Association des femmes chefs d’entreprise du Maroc (AFEM).

Au regard du rôle important que jouent les très petites entreprises gérées par des femmes dans le tissu économique africain, les partenaires se sont engagés à mettre en œuvre un dispositif d’accompagnement des femmes entrepreneures dans chacun des pays où le Groupe Attijariwafa bank est présent, en synergie avec les actions que la Banque africaine de développement déploie via son initiative AFAWA, destinée à faciliter l’accès des femmes au financement en Afrique.

Le Groupe Attijariwafa bank s’engage à offrir aux femmes entrepreneures affiliées aux associations partenaires, ainsi qu’à ses clientes actuelles ou futures, des solutions de financement à des conditions avantageuses qui répondent à leurs besoins. Mais aussi à les faire bénéficier des meilleures conditions de conseil et de prise en charge.

« Les femmes entrepreneures jouent d’ores et déjà un rôle primordial dans l’émergence du continent. Elles s’emploient en permanence à transmettre des valeurs, à veiller à l’inclusion sociale, à créer des emplois et à innover. Les success stories de femmes entrepreneures sont des réussites économiques et sociales exemplaires », a déclaré Mohamed El Kettani.

« Nous redoublerons d’efforts pour que les femmes entrepreneures soient un véritable vecteur de développement du continent. Elles sont notre richesse. La convention signée aujourd’hui nous permettra assurément d’atteindre plus vite cette priorité pour l’Afrique », a, pour sa part, affirmé Leïla Farah Mokaddem.

« Au nom des femmes chefs d’entreprises, je voudrais remercier le président d’Attijariwafa bank pour son initiative et je prends l’engagement, devant vous, que nous mériterons sa confiance car les termes de ce protocole permettront d’assurer l’autonomisation des femmes entrepreneures en Afrique et de donner le goût de l’entreprise à la jeune génération », a déclaré solennellement Touré Diabaté Massogbè.

À propos de l’initiative AFAWA

AFAWA est une initiative portée par la Banque africaine de développement afin de combler le déficit de financement des femmes et libérer leur potentiel de développement. Elle a également pour objectifs de faciliter l’accès au financement pour les femmes et de favoriser des environnements politiques, juridiques et réglementaires susceptibles de soutenir leurs initiatives en matière d’entreprenariat.

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement

Le Groupe de la Banque africaine de développement est la première institution de financement du développement en Afrique. Elle comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement, le Fonds africain de développement et le Fonds spécial du Nigeria. Présente sur le terrain dans 31 pays d’Afrique et dotée d’un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 États membres régionaux.

Linda Messo
Linda Messo est originaire du Burundi et dispose d'un master en journalisme. Passionnée par les thématiques du développement elle est rédactrice pour Info Afrique depuis 2009 et impliquée depuis 2012 avec 3 autres médias en ligne dans la communication sur différents pays d'Afrique. Avec l'équipe d'origine du média elle sillonne les différents pays à la rencontre des entreprises, des états, des ONG et de la société civile pour donner la parole aux "Acteurs du Développement".