Accès à l’eau: 14 milliards d’euros d’investissements pour l’Algérie

pouring water in a glass collection isolatedL’Algérie injectera 1500 milliards de dinars (14 milliards €) dans le renforcement de la couverture de ses besoins en eau.

Cet investissement qui s’étendra sur toute la durée du prochain plan quinquennal 2015-2019, permettra entre autre la réalisation de 26 barrages, quatre transferts d’eau et environ 700 forages, a indiqué le ministre algérien des ressources en eau, Hocine Necib.

Le ministre précise également qu’il s’agira de « renforcer et de consolider la mobilisation des ressources en eau en ciblant en priorité les zones déficitaires et les hauts-plateaux.» Un des projets qui sera mené en parallèle à cet investissement est relatif à la lutte contre les déperditions d’eau dans les réseaux de distribution.

Selon M. Necib, ces efforts s’inscrivent dans une dynamique engagée par le pays depuis l’an 2000. En moins de quinze ans, le pays a investi 3000 milliards de dinars dans la réalisation d’ouvrages hydrauliques.

Selon l’APS, «actuellement, 75% de la population est desservie quotidiennement, dont 45% en H24. Le reste de la population (25%) est alimenté à raison d’un jour sur deux.»