Afrobytes, le nouveau hub digital de la diaspora pour l’Afrique

Le premier événement Afrobytes a eu lieu à Paris et il a déjà rassemblé un panel intéressant d’experts de l’Afrique et de sa diaspora

Afrobytes, comme l’évoque Aweya Mohamed organisatrice en charge de la communication le fondateur, sera un hub mondial pour la diaspora et vers l’Afrique qui émerge.

L’objectif majeur est de mettre en relation les acteurs du développement économique de l’Afrique, qu’ils soient en France, en Europe ou n’importe ou dans le monde mais avec un intérêt commun, travailler ensemble pour un développement responsable et équitable.

Haweya Mohamed, responsable de la communication, présente le hub Afrobytes
Haweya Mohamed, responsable de la communication, présente le hub Afrobytes

Un évènement important mais néanmoins sobre, l’équipe Afrobytes a réussi le pari de rassembler un Lundi soir, avec une certaine discrétion, un panel d’une centaine de personnes tous de secteurs différents.
Des médias, des chefs d’entreprises, des ONG, des cabinets de consultants de RH mais surtout des passionnés, tous réunis avec la même conviction: il manque un hub permettant de se réunir, de se fédérer autour des compétences respectives de chacun afin de contribuer au développement de l’Afrique.

afrobytes-paris

Afrobytes, la diaspora et l’Afrique, l’émergence du continent, des questions et des réponses…

Deux tables rondes étaient organisées, permettant de présenter l’Afrique d’aujourd’hui, la diaspora et un focus sur le Digital permettait de mieux comprendre les enjeux, notamment du mobile qui représente une des révolution majeure.
Le modérateur Malick Diawara, directeur de rédaction au Point Afrique, apportait un éclairage précis sur les points évoqués.

La première table ronde permettait de mieux comprendre l’enjeu majeur que représente la Disapora:

Pierre de Gaetan NJIKAM de la ville de Bordeaux évoquait les initiatives locales et les évènements liés à l’émergence de la diaspora.
Elie Nkamgueu, président du club Efficience présentait comment les membres du club se mobilisent pour soutenir des projets concrets et lever des fonds.
Ilham Mekrami – Guggenheim à retenue l’attention en détaillant les fonctionnements passionnants des transferts de fonds entre l’Europe, l’Afrique et le reste du monde, quels systèmes et surtout quelles prévisions avec un focus particulier sur Western Union.
– Barbara Clasen, à développé comment et pourquoi les nouvelles technologies et la finance participative sont des leviers essentiels à la disposition de la diaspora pour financer ou investir sur des projets concrets.

Dans la deuxième table ronde un focus particulier à été fait sur l’essor des nouvelles technologies.

Quels usages pour quelle population et surtout quelles sont les différences majeures dans les différentes régions ou Pays ?

Alban Luherne présente Orange Money en Afrique - crédits Juha Nurminen
Alban Luherne présente Orange Money en Afrique – crédits Juha Nurminen

– Francis Feraez, présentait les aspects business du développement et la cohésion nécessaire entre les acteurs des nouvelles technologies.
– Alban Luherne directeur d’Orange Money, à dressé un état des lieu du paiement par mobile en Afrique: quels outils, quelles applications, les chiffres et quelles sont les perceptives de l’opérateur Orange en Afrique. Il à été évoqué la transformation du groupe en émetteur de monnaie électronique en Afrique, une révolution pour un opérateur.
Thierry Barbaut présentait les actions de l’Agence des Micro Projets, une ONG qui se définit comme incubateur d’initiatives solidaire et finance plus d’une centaine de projets en Afrique chaque année, la gestion de ces projets est entièrement dématérialisée et digitale. Chaque projet est propulsé sur un site de finance participative, microprojets.org pour récolter les dons du grand public. Thierry Barbaut évoquait en détail ses expériences vécues sur le terrain avec plus de 38 pays visités et comment l’Afrique rurale rivalise d’ingéniosité pour développer tous les secteurs de la société civile ou publique. Applications mobile, m-farm, m-health, m-education…

afrobytes-thierry-barbaut
Thierry Barbaut présente les nouvelles technologies et l’aide au développement en Afrique – crédits Juha Nurminen

Afrobytes à clôturé cette soirée avec un after réunissant d’autres acteurs évoquant leurs expériences: Samir Abdelkrim de Startupbrics, Grégory Bradamantis d’Orange, Maguette M’bow pour “l’Afrique c’est chic”.

Mireille Modoi – Info Afrique