Bujumbura subit une série d’attaques armées

La nuit de dimanche 15 novembre a été obscure à Bujumbura.

A 23h30, une explosion de grenade a été entendue à Kinanira près d’une position de police basée chez Vyisi. Tout à coup une vague de tirs a suivi pendant plusieurs minutes. Au total, 7 explosions de grenades dans cette attaque alternativement avec des tirs à l’arme automatique. La police parle d’un mort dans cette attaque.

En même temps, des coups de feu s’entendaient à Kanyosha , un quartier qui était relativement épargné par ce genre d’attaques depuis plusieurs jours. Des sources sur place indiquent qu’il y aurait eu des pertes humaines et matérielles.

Sécurisation d’un convoi d’une autorité au passage dans un quartier à Bujumbura

Dans la zone Bwiza au moins 5 personnes ont trouvé la mort dans ces attaques où les assaillants tiraient sur n’importe quelle personne rencontrée. Au niveau de la 5ème avenue, 2 personnes ont été blessées. « Ces tirs ont duré au moins 2 heures. Nous avions tellement peur », a raconté un habitant rencontré.

nuit-attaque-bujumbura-burundi

Au quartier Mutakura, la police indique qu’une grenade a été lancée dans un groupe de police blessant un policier.

A Musaga, très tôt le matin ce lundi, des explosions de grenades ont été entendues non loin du marché. Vers 10h10, d’autres explosions ont été entendues à la Gare du nord dans la zone Kamenge, près du bureau zonal de Kamenge, où la police fait état de 3 blessés parmi les policiers, ainsi qu’au quartier 6 de la zone Ngagara.

Il en a été de même dans la zone Buyenzi où une grenade a explosé en pleine journée. Des tirs à la mitrailleuse ont également été entendus vers 11h30 et d’autres entendus à 13h à Musaga.

Gaspard Maheburwa

close