COP21 l’Afrique dans le monde et face au changement climatique

Avec la COP 21 qui va se tenir à Paris, tous les pays sont mobilisés pour faire des engagements afin de mener un combat conjoint centré sur la diminution de l’émission des gaz

Le monde est préoccupé par le changement climatique. Certes, la COP 21  aura été précédée par  d’autres conférences où des engagements ou messages d’alerte ont été émis. En 2011, la Conférence des Nations sur le changement climatique tenue à Durban en Afrique du Sud s’est soldée par une « Plate Forme ». Au cours de cette dernière, les gouvernements se sont engagés à adopter un accord légal universel sur le changement climatique le plus tôt possible et dans la limite de l’an 2015.

En 2012, après deux semaines de négociations à la Conférence de Doha, des nations ont été mobilisées dans la logique de faire quelque chose en matière de changement climatique en adoptant un aspect d’extension du Protocole de Kyoto. Il est attendu que la COP 21 se clôture par l’adoption d’un nouveau pacte.

En 2013, Ban Ki-moon, Secrétaire Général des Nations Unies, a averti : «  Beaucoup de leaders semblent garder la question du changement climatique sur la longueur de leurs bras sans vouloir adopter d’autres stratégies. Très peu saisissent la nécessite  d’apporter la menace au centre global de la sécurité, de l’économie, des finances et de la gestion. Il est temps de mobiliser nos forces au-delà d’énormes sommes en évaluant les dommages, et de prévoir  des investissements qui pourront repayer eux-mêmes l’avenir pour des années »

 

Y a-t-il déjà eu des changements climatiques dans le passé ?

Le climat a toujours évolué depuis la formation de la Terre, il y a 4,5 milliards d’années, selon la science. Les fluctuations du climat passé (appelé paléoclimat) sont donc normales et naturelles. Il y a eu des périodes glaciaires très froides et très longues (d’une durée de 80 000 à 100 000 ans), suivies par des périodes interglaciaires plus chaudes mais plus courtes (durée de 10 000 ans environ).

Quand ont eu lieux les dernières périodes  glaciaires et interglaciaires ?

La recherche scientifique précise que la dernière période interglaciaire a eu lieu il y a 120 000 ans. La dernière période glaciaire s’est déroulée il y a 18 000 ans. La température était alors 5 °C plus basse qu’au début des années 2000 (température moyenne actuelle de 15 °C). Le niveau de la mer était de 120 mètres inférieur à celui d’aujourd’hui.

Il y a quelques années, le lac Tanganyika a dépassé les limites habituelles à cause du changement climatique.

Lac Tanganyika - crédit photo Thierry BARBAUT www.barbaut.com
Lac Tanganyika – crédit photo Thierry BARBAUT www.barbaut.com

Il y a environ 12 000 ans, a débuté l’holocène, une époque marquée par un réchauffement climatique qui se poursuit encore en ce début du xxie siècle. Ce réchauffement a entraîné la fonte des énormes calottes de glace aux pôles et la disparition des mammouths (il y a environ 10 000 ans).

Il y a également eu une période très courte (du xve au xixe siècle) appelée le « petit âge de glace ». Durant cette période, la température a diminué de 1 °C en moyenne en Europe du Nord.

Comment les hommes influent-ils sur le climat ?

Les hommes influencent le climat par leurs activités polluantes : pollution atmosphérique due aux industries et aux transports (surtout les voitures).

Ces activités rejettent dans l’atmosphère des gaz appelés gaz à effet de serre. Ces gaz provoquent un effet de serre sur l’ensemble de la planète, ce qui fait augmenter la température moyenne de la Terre. Cette influence des hommes a commencé au début du xxe siècle (début de la période industrielle) et ne cesse d’augmenter.

Quelles sont les conséquences de l’action de l’homme sur le climat ?

Au cours du xxe siècle, les observations des scientifiques ont indiqué une augmentation de 0,6 °C de la température moyenne de la planète. Le niveau des mers a également augmenté de 10 à 20 cm. Ces évolutions sont si rapides et si importantes qu’elles n’ont pu être causées que par les gaz à effet de serre rejetés par les industries et les véhicules.

Les années 1990 ont été les plus chaudes du xxe siècle. Et c’est l’année 1998 qui a été l’année la plus chaude de toutes.

Quels seront les changements climatiques dans le futur ?

Les scientifiques pensent que la température moyenne de la planète va augmenter de 1,8 à 4 °C d’ici la fin du xxie siècle (données les plus optimistes, issues d’un rapport réalisé en 2007 par le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat -GIEC).

Si cela se vérifie, le niveau des mers va monter de 18 à 59 cm. Les phénomènes extrêmes (inondations, sécheresses, tornades) seront plus nombreux et plus puissants.

Même si les pollutions industrielles s’arrêtaient rapidement, le changement climatique en cours continuerait encore plusieurs dizaines d’années.

Quelles lois ont-elles été adoptées pour limiter le changement du climat ?

La conférence de Kyoto, qui s’est déroulée au Japon en 1997, a fixé une loi pour lutter contre le réchauffement climatique en cours. Cette loi impose une réduction des émissions des gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Grâce à la signature de 141 pays, le texte de loi du traité de Kyoto est applicable depuis le 16 février 2005. Toutefois, les États-Unis n’ont toujours pas voté cette loi, alors qu’ils sont les premiers pollueurs de la planète. La Chine est aussi pointée du doigt.

Espérons que la COP 21 va adopter un nouveau protocole qui pourra faire face aux réalités du XXIe siècle tout en allouant des fonds consistants dans le secteur du climat. Les pays africains doivent aussi commencer à se réveiller car ils paient les premiers les conséquences du changement climatique.

Gaspard Maheburwa

close
close