7 milliards : explosion de la population mondiale

Selon Geopopulation : “la population mondiale va franchir le seuil des sept milliards d’habitants en 2011. Si la croissance démographique ralentit globalement, elle reste très forte en Afrique.

Alors que le cap des six milliards d’habitants avait été dépassé en 1999, il n’aura fallu que douze ans pour atteindre les sept milliards, selon une étude bisannuelle de l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED) publiée mercredi. Mais selon ses projections, il faudra 14 ans pour arriver à huit milliards.

Ensuite, la population du globe devrait se stabiliser, dans un siècle, autour de neuf à dix milliards, selon les projections de l’institut français, qui réalise ses propres études en parallèle à celles réalisées par les Nations Unies, la Banque mondiale ou d’autres grands instituts nationaux.

Le taux moyen de fécondité en baisse

La croissance démographique mondiale va descendre en 2011 à 1,1%, selon les estimations de l’INED, alors qu’elle était grimpée, il y a 50 ans, à un maximum de 2%. Le ralentissement de cette croissance s’explique par la diminution du taux de fécondité mondial, tombé à 2,5 enfants par femme en moyenne contre cinq enfants en 1950. Mais les différences sont énormes entre, par exemple, le Niger (sept enfants par femme) et Taïwan, ou le taux est de 0,9.

L’essentiel de la croissance démographique est assuré par l’Afrique, une partie de la péninsule arabique et les régions allant de l’Afghanistan jusqu’au nord de l’Inde. Le “G7” des pays les plus peuplés est composé de la Chine (1,33 milliard) devant l’Inde (1,17) les États-Unis (306,8 millions), l’Indonésie(243,3), le Brésil (191,5), le Pakistan (180,8) et le Nigeria (162,3).

En 2050, l’Inde devrait en tête (1,69 milliard) devant la Chine (1,31) et le Nigeria qui, avec 433 millions d’habitants, passera devant les États-Unis (423).

Source : Geopopulation