« Strong Girl » une chanson d’artistes africaines pour les droits des femmes

Les artistes africaines les plus en vogue du moment unissent leur voix, aux côtés de ONE, et chantent ensemble sur le tout nouveau morceau Strong Girl, véritable cri de ralliement en faveur de l’autonomisation des femmes et des filles du monde entier.

Neuf artistes originaires de sept pays africains se sont retrouvées en Afrique du Sud il y a deux semaines pour écrire et enregistrer la chanson. Elles ont été rejointes par Omotola Jalade Ekeinde, la superstar de Nollywood, qui joue dans le clip de Strong Girl. Ces femmes appellent à agir car la pauvreté est sexiste. Dans les pays les plus pauvres, l’inégalité frappe les femmes et filles encore plus durement qu’ailleurs. Cela ne changera pas tant que les dirigeants du monde ne mettront pas les femmes et les filles au cœur des priorités du développement.

« J’ai la chance d’être une jeune femme qui réalise ses rêves, une pionnière de ma génération » explique Omotola Jalade Ekeinde. « Mais je sais aussi que beaucoup de femmes et de filles n’ont pas cette chance. Elles sont touchées de manière disproportionnée par l’injustice de la pauvreté et les inégalités. Mais quand on investit en faveur des femmes et des filles, nous augmentons et accélérons les chances d’éradiquer l’extrême pauvreté. »

« Au Gabon, comme dans de nombreuses régions en Afrique, les femmes et les filles sont les plus touchées par l’extrême pauvreté à tous les stades de la vie. Lorsque ONE m’a invité à rejoindre d’autres artistes sur ce projet, je m’en suis sentie extrêmement honorée et ravie », explique la chanteuse gabonaise, Arielle T. « Il faut que nous agissions. Nous devons nous rassembler pour améliorer la situation des femmes et des filles. Les femmes doivent avoir accès aux mêmes opportunités que les hommes, afin qu’elles puissent jouer leur rôle et changer le monde. »


De nombreuses personnalités, ainsi que des milliers de membres de ONE dans le monde, apportent leur soutien à cette campagne en partageant sur les réseaux sociaux une photo d’eux prenant la pose de « Rosie la riveteuse », symbole de la lutte pour les droits des femmes. La jeune activiste pour l’éducation des femmes Malala Yousafzai, l’actrice américano-zimbabwéenne de la série The Walking Dead Danai Gurira, la co-fondatrice et éditorialiste du Huffington Post Arianna Huffington, ou encore la scénariste des séries Grey’s Anatomy et Scandal, Shonda Rhimes, invitent ainsi le plus grand nombre de personnes à travers le monde à faire de même et à rejoindre le mouvement #PauvreteSexiste #WithStrongGirls. Toutes les photos seront visibles sur le site internet de ONE.

Bono, le chanteur de U2 et cofondateur de ONE, déclare : «Un groupe de femmes africaines phénoménales a pris le contrôle du micro pour dire au monde que la pauvreté est sexiste. Pendant trop longtemps, les voix des femmes et des filles africaines ont été réduites au silence. Mais avec cette chanson, ce ne sera pas possible de les mettre en sourdine. Le changement est en marche et ONE veut le soutenir. C’est électrisant d’être témoin de cette évolution mais aussi d’encourager ces grandes artistes qui ont décidé d‘occuper le devant de la scène et de lancer un appel à l’action que le monde entier a besoin d’entendre. Nous ne pourrons jamais atteindre ce grand objectif mondial de mettre fin à l’extrême pauvreté si nous n’admettons pas que la pauvreté est sexiste, et si nous ne demandons pas des mesures en faveur de l’égalité. » Il continue en plaisantant: « J’ai proposé de faire les chœurs … Elles n’ont pas voulu de moi … A la place, elles m’ont demandé d’écrire pour le communiqué de presse … Donc me voilà. »

Danai Gurira, activiste américano-zimbabwéenne, et actrice principale dans The Walking Dead soutient la campagne en partageant sa pose de Rosie sur les réseaux sociaux. Elle explique : « Les femmes et les filles dans les pays les plus pauvres ont la vie plus dure. Il est temps que le monde se tienne à leurs côtés pour exiger le meilleur. Il faut offrir à toutes les filles la chance d’aller à l’école et de vivre une vie en bonne santé. Et brisons les chaînes qui empêchent trop de femmes d’exploiter leur plein potentiel. »

Cette année, les dirigeants du monde vont définir les nouveaux Objectifs de développement durable pour éradiquer la pauvreté. Pour être véritablement efficaces, ces Objectifs doivent se concentrer sur les pays et les populations les plus vulnérables, notamment les femmes et les filles.

Dr Sipho Moyo, la directrice de ONE en Afrique rappelle : « Nous devons saisir cette opportunité pour recentrer l’agenda du développement sur les femmes, et révéler leur potentiel social, politique et économique. Investir dans la santé, l‘éducation et l’autonomisation économique des femmes peut les aider à surmonter les obstacles qui les empêchent de vivre une vie saine et décente. Donner aux femmes le pouvoir et les outils dont elles ont besoin pour améliorer leur vie et profiter des mêmes opportunités que les hommes leur permettra de contribuer à l’éradication de la pauvreté. »

A l’occasion de la journée pour les droits des femmes, ONE a publié un rapport qui a révélé l’étendue de l’inégalité des chances dans les pays les plus pauvres et les opportunités qu’offriraient l’autonomisation des femmes pour toute la société.

Mettant l’accent sur l’urgence d’agir en 2015, Roxane Philson, directrice marketing de ONE, explique: « Il est temps de se mobiliser pour les filles qui n’ont pas accès à l’éducation ou qui sont mariées de force, pour les mères qui risquent la mort si elles donnent la vie, pour les femmes qui ne sont pas autorisées à posséder les terres qu’elles cultivent. Cette chanson et cette campagne sont un cri de ralliement pour demander aux dirigeants du monde d’avoir le courage de défendre les droits des femmes et des filles du monde entier. »

Cette demande de ONE est déjà soutenue par 36 femmes parmi les plus influentes du monde, telles que Beyoncé, Charlize Theron, Meryl Streep, Lady Gaga et Angélique Kidjo. Elles ont écrit une lettre ouverte à la chancelière allemande Angela Merkel et à la présidente de l’Union africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, qui vont toutes deux accueillir des sommets de la plus haute importance dans les mois à venir.

Thierry BARBAUT - Numérique, économie, Afrique et développement
Thierry Barbaut est expert en stratégie numérique sur les projets en Afrique - #innovation #Afrique #Digital - Directeur Numérique et communication digitale de l'ONG La Guilde et l'Agence des Micro Projets depuis 2013. 20 années de pilotage de projets dans plus de 40 pays: eau, santé, éducation, agriculture, énergies renouvelables, entrepreneuriat et numérique. Auteur et conférencier sur l'Afrique et le numérique.