Kenya, les terroristes shebab prennent d’assaut un bus

C’est une nouvelle attaque qui à eu lieu sur la côte touristique du Kenya Jeudi soir, dans la région de Lamu

La stratégie des terroristes islamiques Shebab est de prendre d’assaut des bus, de jeter des grenades dans des lieux publics ou de faire des attaques suicides dans des complexes touristiques.

shebab-attaque-bus-lamuDe nombreuses victimes sont à déplorer indique la croix rouge et la police. Elles ne sont pas toutes identifiées à ce jour.

L’attaque s’est déroulée dans la région de Lamu qui est un des principal site touristique du Kenya. Les victimes seraient au nombre de 10 mais il y aurait également de nombreux blessés. Un policier serait aussi décédé.

C’est une équipe terroriste de Shebab armé de Kalachnikov qui à attaqué le bus, malgré le fait que celui-ci soit escorté d’une voiture de police. D’après la police les assaillant aurait fui dans la foret après avoir enlevé un certain nombre d’otages, provenant certainement du bus.

Nous assistons donc à une menace terroriste de plus en plus poussée vers le Kenya, cela fait suite à la prise d’otage du centre commercial de Nairobi et des menaces des Shebabs venant de Somalie qui souhaitent imposer la Charia au Kenya, comme ils l’ont fait en Somalie depuis 1990.

La police n’a pas réussi à retrouver les otages, ce qui laisse à penser que la fuite avait été préparé à l’avance, avec la prise d’otages.

“Menace terroriste intensifié dans les sites touristiques au Kenya”

Au Kenya, la côte touristique a été frappée depuis la mi-juin par une série d’attaques terroristes qui ont fait, selon la Croix-Rouge, plus de 100 morts. Les insurgés islamistes somaliens shebab, affiliés à Al-Qaïda confirment régulièrement leurs menaces vis à vis du gouvernement et revendiquent ces attaques meurtrières.

L’état semble incapable de prendre les mesures indispensables à la sécurité de la population, ce qui permet à l’opposition politique de mettre en cause le gouvernement et fait craindre une déstabilisation politique majeure.

Thierry Barbaut