Des chances égales pour les enfants Africains: le rapport de la Banque Mondiale

La Banque Mondiale présentait le rapport “Do African Children Have an Equal Chance? “

Thierry Barbaut était à la Banque mondiale pour décrypter le rapport.

L’Afrique et son milliard d’habitant représente un des plus grand aspect démographique mondial,  l’enfance et l’éducation est au cœur du défi de plus grand continent du monde. Quels sont les perspectives d’éducation au sein de ce continent et quelles disparités entre les 54 pays ?

La Banque Mondiale avec son étude présentait un focus intéressant sue ces aspects prépondérant dans la démographie mondiale.

Quel a été l’impact de la forte croissance économique africaine du point de vue de l’accès à l’éducation, à la santé et aux infrastructures ? Le rapport analyse l’évolution de ces opportunités  au cours des années 2000 dans 20 pays de la région. Il montre également les progrès réalisés ainsi que la réduction des écarts entre pays.

Ana Revenga, Directrice principale du pôle Réduction de la pauvreté et des Inégalités de la Banque mondiale, ainsi qu’Andrew Dabalen et Ambar Narayan, auteurs du rapport, présentait les données et leurs conclusions sur les opportunités des enfants en Afrique subsaharienne.

Anne-Marie Descotes, Directrice générale de la Mondialisation au MAE et Daniel Kamelgarn, Directeur de Cabinet de Lionel Zinsou, Fondation Afrique-France, ouvrait la session.

Consulter le rapport de la Banque Mondiale: “Do African Children Have an Equal Chance? “

equal-chance

De meilleures chances pour les enfants d’Afrique ?

L’Afrique subsaharienne suscite actuellement une vague d’intérêt remarquable. Les observateurs soulignent notamment que la croissance africaine a redémarré et qu’elle affiche une progression parmi les plus soutenues de l’histoire économique récente du continent. On constate aussi que les jeunes démocraties se fortifient et que, malgré la montée des conflits asymétriques orchestrés par les réseaux terroristes, la guerre à grande échelle recule. Le moment est donc opportun pour se demander si ces évolutions annoncent un avenir meilleur pour les enfants d’Afrique.

Tel est l’objet de notre récent rapport (a) qui analyse les chances offertes aux enfants sur la période 1998-2008 dans 20 pays qui rassemblent 70 % de la population de l’Afrique subsaharienne.

Le terme « chances » désigne les biens et services élémentaires minimaux qui favorisent le capital humain de demain, soit directement (via l’éducation, la vaccination et la nutrition), soit indirectement (via les infrastructures d’accès à l’eau potable, à des installations sanitaires suffisantes, à l’électricité, etc.).

Crédits photos: © Thierry Barbaut - Info Afrique
Crédits photos: © Thierry Barbaut – Info Afrique

Le principal indicateur que nous utilisons pour mesurer les progrès est l’indice d’égalité des chances (HOI) (a), qui évalue dans quelle mesure une société assure à tous l’accès aux chances, indépendamment des  « circonstances personnelles » caractéristiques des différents groupes de population (richesse, race, origine ethnique, etc.) (voir Barros et al, 2008). Nous avons choisi cet indicateur, car c’est aujourd’hui l’un des outils les plus utilisés pour mettre en action l’idée forte selon laquelle l’avenir d’une personne ne devrait pas être déterminé par ses « circonstances personnelles » à la naissance, comme le sexe, le lieu d’habitation ou le contexte familial et social. Au contraire, cet avenir devrait dépendre des actions de la personne et de ses aptitudes innées. Lire la suite…

Thierry Barbaut

 

Thierry BARBAUT - Numérique, économie, Afrique et développement
Thierry Barbaut est expert en stratégie numérique sur les projets en Afrique -#Numérique #Innovation #Afrique #Data #Économie #ODD - Directeur Numérique et communication digitale de l'ONG La Guilde et l'Agence des Micro Projets depuis 2013. 20 années de pilotage de projets dans plus de 40 pays: eau, santé, éducation, agriculture, énergies renouvelables, entrepreneuriat et numérique. Auteur et conférencier sur l'Afrique et le numérique.