Cinéma : Rachel Mwanza, une carrière prometteuse, un talent inné

Après le Festival International du Cinéma à Kinshasa, nous avons consacré un article sur  une actrice du cinéma congolais.

Rachel Mwanza, actrice au parcourt controversé. Elle n’a ni apprise le cinéma à l’école mais voilà un talent inné et une carrière prometteuse de la jeune fille de 18 ans.

Le calvaire

Avant d’y arriver là, la vie de l’actrice avait tourné à un petit enfer. Chassé de la maison à l’âge de 11 ans pour une fausse accusation de sorcellerie.  Une vie dure a mené dans les quartiers de la ville de Kinshasa. Agressé sexuellement, obliger de se battre pour manger, dormir comme des papillons explique t-elle.

Rachel-Mwanza

De l’obscurité à la lumière

Rachel Mwanza avait une conviction de savoir que sa vie devrait basculer un jour à entendre ses interviews télévisées. C’est en 2010 que des choses commencent à changer. Prise dans un casting de tournage d’un film à Kinshasa nommé « Kinshasa Kids »de Marc-Henri Wajnberg. Le premier film n’a pas connu des succès au public. Tout a basculé avec le 2è film  « Les rebelles » du réalisateur québécois Kim Nguyen. Rachel Mwanza obtient le rôle d’actrice principale.

 

Une carrière prometteuse

A 15 ans en 2012, elle reçoit l’ours d’argent de la meilleure actrice au Festival de Berlin du film « rebelles ». Le film « rebelles » revient encore dans la catégorie « meilleur film en langue étrangère » au 85è cérémonie des Oscars. En 2013, Rachel reçoit le prix jutra de la « meilleur actrice ».

Une leçon à apprendre

Rachel Mwanza est devenu une source de réconfort de personnes qui vivent encore dans la rue. Elle avait tenu une conférence en 2014, où elle explique sa vie. Elle donne du courage à ceux qui vivent dans des situations difficiles. Dans toute ses interviews, elle aime toujours dire, je cite : « Ma mère m’a appris à pardonner et à oublier le passé »

Actuellement, Rachel Mwanza est dans une école d’alphabétisation au Canada. Elle déjà publié un livre nommé « vivre pour voir ce jour » (éditions Michalon), avec l’aide d’un écrivain congolais vivant au Canada (Mbépongo Dédy Bilamba). Elle pense tourner encore de films et pourquoi pas devenir ambassadrice des enfants de la rue comme elle a toujours voulu ?

En savoir plus en vidéos :

Des rues de Kinshasa aux tapis rouges des Oscars

L’enfant de la rue devenue star « Emission :Invité »

Des rues de Kinshasa aux Oscars « C a vous »