Burundi; les putschistes abandonnent mais la situation reste confuse

Les putschistes avec à leur tête le militaire Godefroid Niyombare abandonnent la tentative de coup d’état

Il semblent que le président Pierre Nkurunziza s’en sorte bien, les putschistes s’en remettent aux forces de l’ordre restées loyale au chef de l’état, qui d’ailleurs se trouve toujours en Tanzanie.

“Nous avons décidé de nous rendre. J’espère qu’ils ne vont pas nous tuer” indique général Godefroid Niyombare, chef des putschistes

Un des responsables des putschistes,  Vénon Ndabaneze, a confirmé l’abandon de la tentative de prise de pouvoir: «Nous avons décidé de nous rendre. Nous avons déposé les armes. Nous avons appelé le ministre de la Sécurité publique et le ministre de la Défense pour leur dire que nous n’avions plus d’armes», a-t-il affirmé au téléphone, juste avant de se faire mettre aux arrêts avec le numéro deux du mouvement Cyrille Ndayirukiye.

Le général Ndabaneze a quand même précisé que les putschistes, sentant le vent tourner en leur défaveur, avaient eu le temps de se disperser en plusieurs groupes afin de savoir s’ils allaient être abattus ou non, et ainsi de réagir en conséquence. Le général Cyrille Ndayirukiye à évoqué qu’il avait rencontré une trop grande résistance de la part des militaires fidèles au pouvoir en place et que la situation devenait hors de contrôle.

Pas de nouvelles précises du président Pierre Nkurunziza, mais il devrait être de retour dans le pays rapidement.

Thierry Barbaut