La Tunisie doit réagir après l’attentat du musée Bardo

L’attaque du musée Bardo de Tunis à fait 24 morts et plus de 45 blessés.

L’état Islamique “EI” revendique l’attentat du musée Bardo à Tunis. Sources officielles

Le nom des deux assaillants est connu il s’agit de Yassine Abidi et Hatem Khachnaoui

Retour sur les évènements du mercredi 18 mars… C’est au musée Bardo que tout a commencé même si de nombreuses voix affirment que ce serait le parlement voisin qui était visé initialement.

La prise d’otage du musée Bardo a fait plus de 23 victimes et 45 blessés graves. Les deux assaillants Abidi et Hatem Khachnaoui sont morts suite à l’assaut des forces de l’ordre, un membre des forces spéciale Tunisienne est aussi mort dans l’attaque. L’ensemble des otages sont libres.

Il y aurait 23 morts, parmi ces victimes 19 touristes. Les touristes morts sont de différentes nationalités: polonais, allemands, italiens, français et espagnols. Il y a 3 français parmi les victimes. Au moins 4 français parmi la liste des blessés.

Attaque terroriste et prise d'otage au musée Bardo
Les forces d’intervention Tunisienne proche du musée Bardo de Tunis ou a lieu la prise d’otages

Le pire attentat jamais subit par la Tunisie depuis la révolution

La Tunisie est le pays qui a déclenché la vague de protestation au Mahgreb et dont est issu les “printemps Arabe”. Cette colossale vague de protestation a enflammé la région il y à quatre ans, provoquant la chute de présidents et faisant plus de 70 morts et 20 000 blessés.
La Tunisie et le président Ben Ali qui fut destitué, l’Egypte mais aussi le Yémen, Bahreïn, la Lybie et la Syrie…
Il s’en est suivi des élections plus ou moins respectés et des mouvements dissidents Musulmans qui tentèrent de prendre avec plus ou moins de réussite mais surtout sans respect de la révolution contestataire populaire qui était à l’origine de ces mouvement colossaux.

Des choix stratégiques, populaires et politiques majeurs pour la Tunisie

Aujourd’hui, et nous en parlions chez Info Afrique Lundi, l’Egypte explose économiquement avec plus de 35 milliards d’euros de contrats signés cette semaine. Un effort incroyable de développement entrainé par la croissance économique Africaine qui est de 4% en moyenne sur le plus grand continent du monde.
Quand les voisins se développent il faut suivre le pas et c’est le cas de la Tunisie qui doit contrer des groupes extrémistes qui semblent vouloir instaurer un régime de terreur.

Tunis doit montrer l’exemple et transformer la communication internationale de ces attentats terribles en message clair: “la Tunisie ne cédera pas”.
Il faut relancer l’économie, les ressources mais aussi le tourisme qui est en berne et permettre aux investisseur étrangers de venir investir dans des infrastructures solides et modernes.

La manne touristique Tunisienne avait déjà été durement frappé par les Printemps Arabe, le pays doit réagir fermement et rapidement pour relancer l’industrie touristique en 2015.
La Tunisie reste également le plus grand producteur textile d’Afrique et le deuxième exportateur pour la France derrière la Chine, la aussi un secteur à rénover dans ses infrastructures avec une indispensable innovation.

Thierry Barbaut

Thierry BARBAUT - Numérique et développement
Thierry Barbaut est expert en stratégie numérique sur les projets en Afrique - #innovation #Afrique #Digital - Directeur Numérique et communication digitale de l'ONG La Guilde et l'Agence des Micro Projets depuis 2013. 20 années de pilotage de projets dans plus de 40 pays: eau, santé, éducation, agriculture, énergies renouvelables, entrepreneuriat et numérique. Auteur et conférencier sur l'Afrique et le numérique.