Stratégies E-commerce, Le Groupe Casino avec CDiscount.sn partenaire de Bolloré

C’est une orientation stratégique pour Bolloré et le Groupe Casino qui confirme ainsi la stratégie de développement dans les pays porteurs

Au Nigeria le e-commerce à dépassé en chiffre d’affaire le commerce traditionnel. Celui-ci est à 70% informel en Afrique et ce chiffre est identique en Afrique de l’ouest. L’informel représente tout ce qui n’est pas déclaré auprès des administrations, ce sont pour la plupart les femmes qui vendent des milliards de produits sur les marchés et les épiceries en Afrique.

Les jeunes et les nouvelles technologies en leviers de croissance en Afrique

Le e-commerce dispose d’un atout maitre dans l’échiquier économique Africain dont la performance rimera avec les jeunes du continent. Internet et la fidélité vers un prestataire sont l’une des clefs du développement.

En effet l’Afrique passera de 1 milliard d’habitants à 2 milliards en 2050 et si vous fidélisez sur une plateforme de e-commerce aujourd’hui vous risquez fort d’être les leaders de demain, et a hauteur de centaines de millions d’internautes.

cdiscount.sn

Comment performer en e-commerce en Afrique ?

Avec deux critères essentiels du e-commerce, ce que n’avaient pas compris les premiers prestataires Européens, mais parfaitement les Amazon et Ebay par exemple: Avoir le bon site bien sur, avec les bons produits et les meilleurs prix, et le stockage et la distribution. C’est la qu’est un des atout stratégique.

Il faut disposer de stock et du pouvoir de diffusion et de gestion. Le service lié au e-commerce est le point fort des plateformes qui se démarquent aujourd’hui.Disposer d’un service de livraison parfait ce n’est pas simple, il faut évaluer les besoins, analyser le contexte, la législation, être capable de moduler la demande…

Cela nécessite un système de gestion du SI service d’information ultra performant avec la possibilité pour l’internaute de demander un remboursement, de renvoyer son colis, de changer d’avis !

 

Les stratégies de développement en Afrique doivent s’adapter aux spécificités culturelles…
Il faut, et d’autant plus si vous êtes un opérateur Français en Afrique, savoir adopter la culture Africaine et le made in Africa, avec une écoute et analyse parfait des modes de consommations.

Par exemple le paiement en ligne ne fonctionne pas en Côte d’Ivoire, mais parfaitement au Nigeria, par contre les Nigériens veulent payer à la livraison, etc… Des modes distincts qui feront qu’ils deviendront ou non coutumiers de la commande en ligne.

La aussi la stratégie est de conquérir les jeunes mais aussi cette classe moyenne Africaine qui représente environ 15% de la population en Afrique de l’ouest disposant d’un pouvoir d’achat de 2 000 euros mensuel, équivalent au double si l’on compare le coût de la vie en Europe et celui du Sénégal.

Il en est de même au Sénégal, ou les modes de consommations sont différents. La vente en ligne et le paiement par carte bancaire est autorisé. Mais les règles de remboursement, de retour de colis sont différentes et chaque plateformes de e-commerce doit d’y contraindre.

 

Les prix les plus bas… Même avec la livraison ?

Amazon en France et en Europe est taclé par le s gouvernements et accusé de concurrence trop poussée envers les systèmes de ventes traditionnels. Du coup Amazon contourne la loi en ce moment avec la livraison à … 1 centime.

“Nous sommes à l’aube de l’essor du e-commerce en Afrique, les précurseurs seront les leaders” Thierry Barbaut

Alors comment Cdisount.sn parviendra-t’il à être leader en Afrique de l’ouest et au aujourd’hui au Sénégal ?

Avec deux expertises dont ils disposent déjà dont une en Afrique: premièrement Bolloré qui gère des infrastructures portuaires et de nombreux autres secteurs en Afrique de l’ouest. Bolloré connaît parfaitement les rouages du systèmes logistique avec son groupe “Bolloré Africa Logitics”. Le groupe Casino est leader du e-commerce en France avec CDisount.fr qui est aujourd’hui fière de revendiquer en France 9 millions d visiteurs unique par mois et un CA de 1,6 milliards d’euros (plus que Vente Privée: 1.3 milliards).

Les chiffres sont impressionnants et donnent une idée de la plateforme, de la logistique et du Big Data permettant de gérer ce chiffre. Nous sommes certainement à l’aube du marché Africain en E-commerce et les précurseur seront le vainqueurs.

 

Ajoutons quelques chiffres montrant le potentiel et le pouvoir de développement du dispositif: 30 000 commandes par jours, 100 000 m² d’entrepôts. Notons que la plateforme Cdiscount.fr innove en permanence en proposant par exemple de devenir partenaire avec “C le marché” ou tout à chacun peut proposer de vendre ses produits par la plateforme un peut comme un Ebay mais sans enchères.

Avoir des prix ultra compétitifs sur CDiscount.sn
Pour le Groupe Casino et Bolloré la stratégie de lancement est de proposer une gamme de produit alléchants pour la classe moyenne sur le site CDiscount.sn: Hi-Fi, informatique, mobilier, téléphonie et bien sûr la décoration, l’ensemble avec une offre de plus de 80 000 produits disponibles en stock et les prix les plus bas. C’est ce qui à permis à CDiscount en France de devenir leader, mais cette stratégie sera t’elle la bonne en Côte d’Ivoire et au Sénégal ? Nous le sauront bientôt.

“www.Cdiscount.sn” Senegal ouvre avec 80 000 produits en stock et proposera d’entré les prix les plus bas

Cdiscount en Côte d’Ivoire à déjà ouvert cet été, il est à noter qu’en Côte d’Ivoire Cdiscount n’utilise pas l’adresse internet en .ci mais l’adresse ci.cdiscount.com et que la page Facebook ne compte de 200 membres. A suivre donc. Pour le Sénégal c’est bien avec l’extension .sn que le site à ouvert avec www.cdiscount.sn, une stratégie donc plus affirmée en matière de référencement.

La concurrence est bien présente avec Jumia, le leader actuel, la concurrence va permettre au e-commerce de devenir compétitif et le développement s’annonce passionnant.

Mireille Modoi et Thierry Barbaut

 mireille-modoi  Thierry Barbaut

 

Linda Messo
Linda Messo est originaire du Burundi et dispose d'un master en journalisme. Passionnée par les thématiques du développement elle est rédactrice pour Info Afrique depuis 2009 et impliquée depuis 2012 avec 3 autres médias en ligne dans la communication sur différents pays d'Afrique. Avec l'équipe d'origine du média elle sillonne les différents pays à la rencontre des entreprises, des états, des ONG et de la société civile pour donner la parole aux "Acteurs du Développement".