La BAD de retour en Côte d’Ivoire

La BAD de retour à la case départ

C’est décidé, voire juré : la Banque Africaine de Développement (BAD) retourne définitivement à Abidjan, après avoir passé 11 ans dans un siège provisoire à Tunis.

Son président, Donald Kabéruka, en a fait l’annonce ce mardi lors d’une conférence de presse.« Les conditions sécuritaires sont suffisantes pour s’installer définitivement », a-t-il rassuré, avant d’annoncer « la tenue du premier conseil d’administration le 08 septembre 2014 . Cela fait 11 ans que la BAD était obligée par la crise de quitter la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, la Bad est de retour, officiellement, en Côte d’Ivoire».

Un signe de confiance

bad-cote-ivoireSelon lui, ‘’ le fait que nous soyons ici est un signe positif et un signe de confiance pour les hommes d’affaires et les investisseurs tout comme le départ était un signe négatif”. Aussi, a-t-il tenu à exprimer sa gratitude aux autorités ivoiriennes qui n’ont ”ménagé aucun effort pour [ce] retour”.  Le gouvernement ivoirien a mis en place (le 23 mai dernier), un comité chargé du retour de cette institution africaine à Abidjan. Il est piloté par le ministre d’Etat, ministre du Plan et du développement, Albert Mabri Toikeusse.

Allant plus loin, le conférencier a fait savoir que le ‘’portefeuille actif de la Banque au 18 août 2014 compte 11 opérations pour un montant total d’environ 233 millions d’euros”. Il s’agit principalement de projets d’infrastructures dans un contexte de réhabilitation post conflit, notamment,‘’35 % dans le secteur des transports (Pont Henri Konan Bédié), 18 % dans le domaine de l’énergie (expansion des centrales électriques d’Azito et de Ciprel), 16 % dans le secteur d’eau et assainissement (Bassin du Gourou), 16 % dans le secteur agricole (infrastructures dans la région de l’Indénié) et 15% des projets multisectoriels y compris les finances (1%)”.

Diarra Abdoulaye

Abidjan