Un sac solaire pour transporter et purifier l’eau

Deux étudiants américains ont inventé un système portable bon marché, qui en utilisant les ultraviolets du soleil peut rendre potables près de 10 litres d’eau en six heures.

Les grandes idées partent parfois de trois fois rien. Deux étudiants en design industriel ont conçu un prototype de système solaire portable de purification de l’eau qui pourrait sauver un nombre incalculable de vies pour seulement quelques dollars l’unité.

Le sac est la création de Ryan Lynch et de son acolyte Marcus Triest dont le travail a été couvert par notre collègue de CNET Tim Hornyak. Le sac solaire de Ryan Lynch est un concept très astucieux qui utilise les rayons ultraviolets du soleil pour éliminer les contaminants biologiques nocifs.

L’eau est traitée lors du passage des rayons ultraviolets à travers la couche extérieure en polyéthylène translucide du sac; la doublure intérieure est noire pour accélérer le processus de filtration grâce à la chaleur. D’après le site web, près de 10 litres d’eau sont rendus potables toutes les six heures. Le design général fait penser à une sacoche standard.

Le sac est tout autant fonctionnel que tendance. Il est inspiré par les sachets alimentaires hermétiques et peut être posé à plat pour exposer l’eau à encore plus de rayons ultraviolets. Ses inventeurs affirment que le sac solaire offre également des performances nettement supérieures au standard de purification de l’eau de deux jours en Afrique subsaharienne.

« Les gens le faisaient déjà avec des bouteilles en plastique (des bouteilles de soda de 2 litres, par exemple) sur les toitures, mais il faut deux jours pour que l’eau devienne potable. Notre polyéthylène est beaucoup plus fin que celui d’une bouteille de 2 litres, et la doublure noire accélère le processus », a souligné Ryan Lynch dans un entretien.

(Dans les pays développés, le terme sac solaire peut désigner un sac à dos qui utilise des cellules solaires pour recharger une batterie de secours pour votre smartphone. #firstworldproblems)

Même si Ryan Lynch et Marcus Triest ne sont pas les créateurs de ce procédé, je suis très impressionné par leurs travaux. Cette innovation n’est pas sans rappeler LifeStraw, un système portatif de filtration de l’eau qui ressemble à une paille innovante; elle est en outre beaucoup plus simple et moins coûteuse que les systèmes de purification de l’eau par l’énergie solaire à grande échelle.

Puralytics, une société établie dans l’Oregon, vend actuellement un sac solaire encore plus évolué qui intègre un maillage truffé de nanotechnologies et qui purifie l’eau via des procédés photochimiques et une lumière ultraviolette. La lumière du soleil « active » le maillage. Ce système est vendu aux alentours de 74 dollars sur Amazon.com.

CNET indique que le duo recherche des investisseurs pour produire le sac solaire en série et estime que son coût sera inférieur à 5 dollars. On estime à 3,575 millions le nombre de personnes qui meurent chaque année à cause de maladies d’origine hydrique. C’est incroyable comme quelque chose d’aussi simple pourrait faire toute la différence entre la vie et la mort.

Thierry Barbaut
Source: www.smartplanet.fr

 

Thierry BARBAUT - Numérique, économie, Afrique et développement
Thierry Barbaut est expert en stratégie numérique sur les projets en Afrique - #innovation #Afrique #Digital - Directeur Numérique et communication digitale de l'ONG La Guilde et l'Agence des Micro Projets depuis 2013. 20 années de pilotage de projets dans plus de 40 pays: eau, santé, éducation, agriculture, énergies renouvelables, entrepreneuriat et numérique. Auteur et conférencier sur l'Afrique et le numérique.